cerveau

ÔĽŅ
cerveau

cerveau [ s…õrvo ] n. m.
‚ÄĘ cervel 1080; lat. cerebellum ¬ę petite cervelle ¬Ľ, de cerebrum
I ‚ô¶ (Concret)
1 ‚ô¶ Masse nerveuse contenue dans le cr√Ęne de l'homme, comprenant le cerveau (2¬į), le cervelet, le bulbe et les p√©doncules c√©r√©braux. ‚áí enc√©phale; et aussi dienc√©phale. Vieilli Transport au cerveau : congestion c√©r√©brale. ¬ę Traiter le cerveau comme un r√©cipient de souvenirs ¬Ľ (Bergson). ‚ÄĒ Abusivt Rhume de cerveau.
2 ‚ô¶ (XVIe) Anat. (sens restreint) Partie ant√©rieure et sup√©rieure de l'enc√©phale des vert√©br√©s form√©e de deux h√©misph√®res c√©r√©braux et de leurs annexes (m√©ninges). Le cerveau est l'organe essentiel du syst√®me nerveux central. ¬ę Le cerveau d√©finit l'homme, la personne. Et c'est la mort du cerveau qui d√©finit la mort de l'homme tout entier ¬Ľ (J. Bernard). Lobes, circonvolutions du cerveau. ‚áí c√©r√©bral. √Čcorce du cerveau. ‚áí cortex. Localisations sensorielles du cerveau. Cerveau ant√©rieur, moyen, post√©rieur : parties du cerveau qui d√©rivent des v√©sicules c√©r√©brales (ant√©rieure, moyenne et post√©rieure) de l'embryon. ‚ÄĒ Inflammation du cerveau. ‚áí enc√©phalite. Tumeur au cerveau.
II ‚ô¶ (1175) Abstrait
1 ‚ô¶ Le si√®ge de la vie psychique et des facult√©s intellectuelles. ‚áí esprit, t√™te; cervelle. Cerveau puissant, bien organis√©. ‚ÄĒ Loc. fam. Avoir le cerveau malade, d√©rang√©, f√™l√© : √™tre fou. Lavage de cerveau.
2 ‚ô¶ Par m√©ton. Personne quant √† l'esprit. ‚áí esprit. C'est un grand cerveau, un cerveau : une intelligence, un penseur, un d√©couvreur. (1963; trad. de l'angl. brain drain) Exode, fuite des cerveaux : expatriation massive des chercheurs, des intellectuels vers des pays qui leur proposent de meilleures conditions de travail. ‚ÄĒ Cerveau br√Ľl√©.
3 ‚ô¶ (1808) Fig. Organe central de direction. ‚áí centre. Cet homme est le cerveau de l'organisation. ¬ę L'√©tat-major est vraiment un cerveau sans lequel aucune action des bataillons n'est possible ¬Ľ (Maurois).
4 ♦ Spécialt (1954) Cerveau électronique : appareil qui effectue des opérations complexes portant sur de l'information (⇒ 2. ordinateur; cybernétique) .

‚óŹ cerveau nom masculin (latin cerebellum, diminutif de cerebrum, cerveau) Partie ant√©rieure de l'enc√©phale des vert√©br√©s, form√©e des h√©misph√®res c√©r√©braux et des structures qui les unissent. Si√®ge de l'intelligence, du jugement, de l'imagination : Avoir le cerveau malade, f√™l√©, d√©rang√©. Personne dou√©e de qualit√©s intellectuelles √©minentes. Organe central de direction ; centre intellectuel : Le cerveau de cette entreprise, c'est le bureau d'√©tudes. Ma√ģtre d'Ňďuvre d'une affaire ; chef de bande. Partie sup√©rieure d'une cloche. ‚óŹ cerveau (citations) nom masculin (latin cerebellum, diminutif de cerebrum, cerveau) Charles Bonnet Gen√®ve 1720-Genthod, pr√®s de Gen√®ve, 1793 L'√Ęme humaine plac√©e dans le cerveau de l'hu√ģtre, y acquerrait-elle jamais des notions de morale et de m√©taphysique ? Essai analytique sur les facult√©s de l'√Ęme Remy de Gourmont Bazoches-au-Houlme, Orne, 1858-Paris 1915 Il y a des √©crivains chez lesquels la pens√©e semble une moisissure du cerveau. Des pas sur le sable Soci√©t√© litt√©raire de France Jules Renard Ch√Ęlons, Mayenne, 1864-Paris 1910 L'amour tue l'intelligence. Le cerveau fait sablier avec le cŇďur. L'un ne se remplit que pour vider l'autre. Journal, 23 mars 1901 Gallimard ‚óŹ cerveau (expressions) nom masculin (latin cerebellum, diminutif de cerebrum, cerveau) Abc√®s du cerveau, collection de pus localis√©e dans le cerveau. Cerveau √©lectronique, appareil, tel qu'un ordinateur ou une machine √† traduire, effectuant des op√©rations qui paraissaient r√©serv√©es au cerveau humain. Faux du cerveau, membrane m√©diane form√©e par les m√©ninges accol√©es sur la face interne des deux h√©misph√®res c√©r√©braux. Tumeur du cerveau, tumeur, b√©nigne ou maligne, situ√©e dans le cerveau. ‚óŹ cerveau (synonymes) nom masculin (latin cerebellum, diminutif de cerebrum, cerveau) Si√®ge de l'intelligence, du jugement, de l'imagination
Synonymes :
- cr√Ęne
- tête
Personne douée de qualités intellectuelles éminentes.
Synonymes :
- tête pensante
Organe central de direction ; centre intellectuel
Synonymes :
Ma√ģtre d'Ňďuvre d'une affaire ; chef de bande.
Synonymes :
- tête
Partie supérieure d'une cloche.
Synonymes :

cerveau
n. m.
d1./d ANAT Partie antérieure de l'encéphale.
‚ÄĒ Par ext. Substance nerveuse, en son entier, contenue dans la bo√ģte cr√Ęnienne.
d2./d Facultés mentales, esprit.
‚ÄĒ Fam. Avoir le cerveau d√©rang√©: √™tre fou.
d3./d Un cerveau: une personne très intelligente.
d4./d Fig. Centre intellectuel; centre de direction.
Encycl. Le cerveau, que divise en deux hémisphères symétriques un sillon antéropostérieur et que de nombreuses scissures répartissent en lobes, est formé de substance blanche et de substance grise. Parmi les cavités liquidiennes qu'il renferme, les plus importantes sont les deux ventricules latéraux. Le cerveau comprend les centres de la mémoire, de la sensibilité, de la motricité, du langage, etc.

‚áíCERVEAU, subst. masc.
Partie du syst√®me nerveux central log√© dans la bo√ģte cr√Ęnienne des vert√©br√©s et, p. ext., centre nerveux des invert√©br√©s correspondant plus ou moins, par sa position et par ses fonctions, au cerveau des vert√©br√©s.
I.‚ÄĒ [Le cerveau en tant qu'organe humain]
A.‚ÄĒ [Organe physique]
1. ANAT. Ensemble des centres nerveux log√©s dans la bo√ģte cr√Ęnienne. Synon. enc√©phale¬†:
‚ÄĘ 1. Cette maladie, m√©ningo-enc√©phalite, √† proprement parler, n'est pas de l'ali√©nation. C'est une maladie qui selon le point du cerveau qu'elle attaque rend fou ou non, ou bien provoque du ramollissement c√©r√©bral.
BARR√ąS, Mes cahiers, t. 2, 1898-1902, p. 41.
‚ÄĘ 2. ... les manifestations de la vie mentale sont solidaires de l'√©tat de l'enc√©phale. Ces observations ne suffisent pas √† d√©montrer que le cerveau constitue √† lui seul l'organe de la conscience.
CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 167.
SYNT. Membranes, ventricules du cerveau; cerveau antérieur, intermédiaire, moyen, postérieur; (vx) jambes, valvules du cerveau (cf. CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 2, 1805, p. 130, 137).
‚ÄĒ Sp√©c. Portion ant√©rieure et sup√©rieure de l'enc√©phale compos√©e des deux h√©misph√®res c√©r√©braux et du dienc√©phale, et si√®ge des fonctions sensitives, motrices, associatives et d'une partie des fonctions v√©g√©tatives. Circonvolutions, lobes du cerveau¬†:
‚ÄĘ 3. Tandis que les r√©flexes inconditionn√©s ont leur si√®ge en de√ß√† du cerveau ou dans le cerveau moyen, le si√®ge des r√©flexes conditionn√©s est dans les h√©misph√®res c√©r√©braux.
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 91.
♦ P. anal. :
‚ÄĘ 4. ... l'hypophyse est le cerveau endocrinien (...) parce qu'elle est la glande ma√ģtresse des endocrines, ...
J. DELAY, √Čt. de psych. m√©d., 1953, p. 217.
2. PATHOL. Lésion, sclérose, tumeur du cerveau; commotion, transport au cerveau (synon. vieilli congestion cérébrale).
‚ÄĒ Ramollissement du cerveau. Synon. ramollissement c√©r√©bral; p. ext., diminution des facult√©s intellectuelles¬†:
‚ÄĘ 5. Non, je ne puis pas croire devant cette ambition derni√®re de Zola √† devenir un librettiste en prose d'op√©ras, non, vraiment je ne puis croire qu'il n'y ait pas un l√©ger ramollissement du cerveau chez le romancier.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1891, p. 100.
‚ÄĒ Rhume de cerveau. Inflammation de la muqueuse nasale (appel√©e ainsi √† cause de l'ancienne croyance √† une communication entre les fosses nasales et le cerveau). Enfin me voil√† s√©rieusement malade. Mon rhume de cerveau num√©ro un, celui qui dure et qui m'idiotifie, se d√©clare (BLOY, Journal, 1902, p. 85)¬†:
‚ÄĘ 6. Ce qui leur manque, c'est l'imagination. Ils ne sont jamais √† l'√©chelle des fl√©aux. Et les rem√®des qu'ils imaginent sont √† peine √† la hauteur d'un rhume de cerveau.
CAMUS, La Peste, 1947, p. 1319.
♦ Loc. Être enrhumé du cerveau.
‚ÄĒ Cerveau rabique. Cerveau d'un animal ayant contract√© la rage. Cerveau s√©nile. Cerveau du vieillard.
B.‚ÄĒ [Organe de la vie psychique] Le cerveau tout assombri de fatigue (GIDE, Journal, 1906, p. 214). Le cerveau bourr√© d'all√©gories et de symboles (R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 790). Son cerveau p√©trifi√© par la peur (R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Mort du p√®re, 1929, p. 1257)¬†:
‚ÄĘ 7. Dans le naufrage de son cerveau, il est rest√© une case intacte, la case du dessin.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1894, p. 552.
‚ÄĘ 8. ... je veux t'√©crire, (...), bien que la fi√®vre ait un peu vid√© mon cerveau et obscurci ma lucidit√©.
J. RIVI√ąRE, Correspondance [avec Alain-Fournier], 1906, p. 235.
SYNT. a) Cerveau brouillé, creux, débile, détraqué, ébranlé, endormi, engourdi, étroit, fatigué, fêlé, juste, limité, lucide, plat, précoce, ramolli, rationnaliste, rétif, simpliste, stérile, subtil, supérieur. b) Cogitation, création, déliquescence, faculté, fonctionnement, travail, trouble du cerveau. c) [En parlant d'une boisson, d'une odeur] Monter, prendre au cerveau; [En parlant d'une idée, d'une image, d'un souvenir] Hanter, traverser, troubler le cerveau; monter au cerveau; s'emmagasiner, s'enfoncer, s'enraciner, germer dans le cerveau.
♦ Lavage de cerveau. Endoctrinement, le plus souvent accompagné de sévices, et destiné à priver une personne de ses convictions et de son comportement propre pour lui en imposer d'autres. Transformant ainsi en monnaie courante des cités politiques la dégradation de l'homme, la torture, le lavage des cerveaux et leur mise au pas (L'Univers écon. et soc., 1960, p. 6407).
Rem. On rencontre ds la docum. l'expr. Cerveau lav√©. Cerveau repos√©, frais, neuf. La g√©ographie, c'√©tait l'air pur, la promenade √† la campagne, le retour avec une brass√©e de gen√™ts ou de digitales, les yeux d√©crass√©s, les cerveaux lav√©s et le go√Ľt du r√©el mordant sur l'abstrait (L. FEBVRE, Combats pour l'hist., 1939-45, p. 394).
1. [Le cerveau, en tant que siège des facultés intellectuelles] La grosse tête de Simon contenait un cerveau bien fait, une bonne machine à penser (DRUON, Les Grandes familles, t. 1, 1948, p. 132) :
‚ÄĘ 9. ... il n'y a pas de fait psychologique qui n'implique l'entr√©e en jeu des m√©canismes corticaux. Tout para√ģtra donc se passer comme si la conscience jaillissait du cerveau, et comme si le d√©tail de l'activit√© consciente se modelait sur celui de l'activit√© c√©r√©brale.
BERGSON, L'√Čvolution cr√©atrice, 1907, p. 263.
‚ÄĘ 10. Si Prinet vit, il renoncera pendant une longue p√©riode (...) √† l'exercice de son intelligence; il ne lira pas, ne s'exprimera pas; quand une pens√©e lui viendra, il ne la notera pas; il laissera son cerveau en friche.
MONTHERLANT, Le Songe, 1922, p. 162.
‚ÄĘ 11. Dans les quelques grammes de g√©latine appel√©s cerveau il n'y a rien (...) qui ressemble, m√™me de loin, √† une pens√©e ou √† un souvenir; et pourtant il n'y a pas, sans cerveau, de pens√©e ou de m√©moire possibles.
JANK√ČL√ČVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 32.
‚ÄĒ En partic.
a) [Le cerveau consid√©r√© comme le si√®ge de la raison] Son p√®re tout cerveau, sa m√®re toute foi (ZOLA, Lourdes, 1894, p. 290). Jamais ni l'un ni l'autre ne faisait la moindre allusion √† sa vie personnelle ou √† ses ennuis d'int√©rieur. Ils s'amusaient √† √™tre de purs cerveaux (MIOMANDRE, √Čcrit sur de l'eau, 1908, p. 58).
‚ô¶ [P. oppos. au cŇďur consid√©r√© comme le si√®ge des facult√©s affectives] Il faut que le socialisme descende du cerveau jusqu'au cŇďur (RENARD, Journal, 1905, p. 988)¬†:
‚ÄĘ 12. ... ¬ę Vous, Messieurs les Fran√ßais, vous aimez avec le cerveau, mais tr√®s peu avec le cŇďur!¬†¬Ľ
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1895, p. 803.
‚ÄĘ 13. Le vrai, c'est que je ne puis prendre mon parti de m'√©carter de Em.; ni dissocier mon cerveau de mon cŇďur...
GIDE, Journal, 1933, p. 1156.
P. m√©ton. (cf. infra I B 3). C'√©tait un cerveau peut-√™tre, mais pas un cŇďur (P. VIALAR, La Chasse aux hommes, La B√™te de chasse, 1952, p. 78).
Rem. La docum. est riche en ex. dans lesquels cerveau se trouve associ√©, mis en parall√®le, oppos√© √† cŇďur.
‚ô¶ [P. oppos. √† l'√Ęme] Elle [l'√Ęme] passe par le cerveau comme par un laminoir qui la mart√®le et la travaille au coin de notre plate nature physique (E. DELACROIX, Journal, 1852, p. 108). [Cet Empereur] se servit de nos √Ęmes et rejeta nos cerveaux (G. D'ESPARB√ąS, Les Demi-solde, 1899, p. 185).
b) [Le cerveau en tant que siège de l'esprit p. oppos. au corps, à la matière] :
‚ÄĘ 14. L'homme a besoin de d√©penser journellement certaines grossi√©ret√©s (...) ‚ÄĒ et surtout l'homme de lettres, l'homme d'id√©e, le brasseur de nuages, en qui la mati√®re opprim√©e par le cerveau semble se venger...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1858, p. 478.
‚ô¶ P. m√©ton. (cf. infra I B 3). Je travaille trop, je deviens trop cerveau (BALZAC, Lettres √† l'√Čtrang√®re, t. 2, 1850, p. 42). Je ne suis que cerveau, je ne mange pas, je pense! (COLETTE, Claudine en m√©nage, 1902, p. 269).
2. Rare. [Le cerveau en tant que siège de l'affectivité] La jalousie frappait avec ses mille marteaux sourds dans son cerveau (CHAMPFLEURY, Les Aventures de Mlle Mariette, 1853, p. 214).
3. P. m√©ton. Personne. Rosny n'est d√©j√† plus le puissant cerveau de nagu√®re (RENARD, Journal, 1893, p. 187). Je suis √©tonn√© de voir un esprit fin, un cerveau distingu√© comme vous, aimer cela (PROUST, Le C√īt√© de Guermantes 2, 1921, p. 501). Weber est certainement un cerveau po√©tique, mais ce n'est pas un musicien (I. STRAVINSKY, Chroniques de ma vie, 1931, p. 154).
‚ÄĒ Synon. de cervelle. Je plains nos jolis cerveaux messins, nos solides cervelles alsaciennes (BARR√ąS, Mes cahiers, t. 3, 1902-03, p. 66).
‚ÄĒ P√©j. Cerveau br√Ľl√©. Personne exalt√©e, extravagante, irr√©fl√©chie (cf. br√Ľl√© II B 1). Une mauvaise t√™te qui voudrait se d√©truire (...) j'en connais, de ces cerveaux br√Ľl√©s (M√ČRIM√ČE, Th√©√Ętre de Clara Gazul, 1825, p. 324).
‚ÄĒ Emploi abs. Un cerveau. Un homme sup√©rieurement intelligent. Augustin, le pr√©cepteur de Dominique, est un tr√®s-jeune homme (...) c'est un homme de livres, de logique, de science, un cerveau (SAINTE-BEUVE, Nouveaux lundis, t. 7, 1863-69, p. 137). Vous √©tiez un cerveau pour toutes les cervelles Des pauvres spectateurs qui ne le savaient pas Qu'il leur faut des enfants ou marcher au tr√©pas (APOLLINAIRE, Les Mamelles de Tir√©sias, √Ä Yeta Daessl√©, 1918, p. 873)¬†:
‚ÄĘ 15. ... toute sa politique, vise √† la conservation de cette esp√®ce royale, de ce petit nombre de cerveaux dont d√©pend le sort de l'humanit√©.
MASSIS, Jugements, 1923, p. 114.
II.‚ÄĒ P. anal.
A.‚ÄĒ TECHNOL., √ČLECTRON.
1. [P. réf. à la position du cerveau]
a) Partie supérieure de la cloche à laquelle est fixé l'anneau qui supporte le battant mobile. Ça, c'est le cerveau d'une très vieille cloche qui rendait des sons comme il n'y en a plus; celle-là, Monsieur, elle sonnait du ciel! (HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 53).
b) Partie sup√©rieure d'une construction. ¬ę Le cintre (...) est charg√© au cerveau d'environ 50 m√®tres cubes de mo√ęllons (...)¬Ľ [m√©moire de M. S√©journ√© sur le pont de Lavour] (E. DEGRAND, J. R√ČSAL, Ponts en ma√ßon., t. 2, 1888, p. 639). On perce au cerveau de la vo√Ľte une galerie (J.-N. HATON DE LA GOUPILLI√ąRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 718).
Rem. 1. Attesté ds Lar. encyclop. et QUILLET 1965. 2. Pour Lar. 20e, cerveau, ,,capacité d'un appartement, comprise entre le plafond et la hauteur d'une personne debout``.
2. [P. réf. aux fonctions du cerveau] Cerveau artificiel, cerveau électronique, cerveau mécanique (cf. calculateur, ordinateur) :
‚ÄĘ 16. ... la fabrication des cerveaux m√©caniques, la cybern√©tique, pose l'angoissante question des robots, capables de surpasser l'homme dans ses m√©canismes mentaux.
HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, p. 392.
B.‚ÄĒ Domaine de la vie intellectuelle ou active¬†:
‚ÄĘ 17. Ville auguste, cerveau du monde, orgueil de l'homme,
Ruche immortelle des esprits,
Phare allum√© dans l'ombre o√Ļ sont Ath√®ne et Rome,
Astre des nations, Paris!
LECONTE DE LISLE, Poèmes tragiques, Le Sacre de Paris, 1884, p. 78.
‚ÄĘ 18. Cette pi√®ce, en r√©alit√©, √©tait le cerveau de la maison et le grand jeune homme (...) qui parlait, l√®vres serr√©es avec cet accent ¬ę sophistiqu√©¬†¬Ľ des universitaires, √©tait le porte-parole, le haut-parleur, le traducteur m√©canique et fid√®le, des traditions...
P. VIALAR, La Mort est un commencement, Le Petit jour, 1947, p. 355.
‚ÄĒ Emploi abs.¬†:
‚ÄĘ 19. Les uns et les autres ne travaillaient pas eux-m√™mes plus que M. Planchet [le grand capitaliste]; ils √©taient comme ils disaient, ¬ę le cerveau¬†¬Ľ.
GIONO, Poids du ciel, 1938, p. 290.
Rem. On rencontre ds la docum. le néol. cérébralicide, adj. Fatigant pour l'esprit (cf. J. DESAYMARD, Chabrier d'après ses lettres, 1934, p. 328).
Prononc. et Orth.¬†:[]. Ds Ac. 1694-1932. √Čtymol. et Hist. 1. Ca 1100 anat. cervel (Chanson de Roland, √©d. J. B√©dier, v. 22 60); 2. a) ca 1175 cervel ¬ę organe de la pens√©e, intelligence, jugement¬†¬Ľ (CHR. DE TROYES, Chevalier charrette, √©d. M. Roques, 2581); b) 1630 ¬ę la personne dont l'esprit est en question¬†¬Ľ (MALHERBE, Ňíuvres compl√®tes, √©d. Lalanne, Paris, 1862, t. 1, pp. 213-214); c) 1808 ¬ę organe central, de direction¬†¬Ľ (CH√äNEDOLL√Č, Journal, p. 33¬†: la m√©taphysique est le cerveau de toutes les sciences); d) 1954 cerveau √©lectronique (RUYER, La Cybern√©tique, p. 30). Du lat. cerebellum ¬ę (petite) cervelle¬†¬Ľ (IIe s. av. J.-C., Titinius ds TLL s.v., 858, 52) ¬ę si√®ge de la pens√©e¬†¬Ľ (P√©trone ds Oxford lat. Dict.), dimin. de cerebrum ¬ę cerveau¬†¬Ľ (c√©r√©bral). Fr√©q. abs. litt√©r.¬†:4 151. Fr√©q. rel. litt√©r.¬†: XIXe s.¬†: a) 6 358, b) 6 096; XXe s.¬†: a) 6 488, b) 5 058. Bbg. BERNELLE (A.). Mons, oros, berg, gora, mal, sar, . Vie Lang. 1962, p. 401. ‚ÄĒ DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 50. ‚ÄĒ GOTTSCH. Redens. 1930, p. 127, 134. ‚ÄĒ GOUG. Lang. pop. 1929, p. 27. ‚ÄĒ SIGURS 1963/64, p. 269.

cerveau [sɛʀvo] n. m.
√ČTYM. 1080, cervel; du lat. cerebellum ¬ę petite cervelle ¬Ľ diminutif de cerebrum ¬ę cerveau ¬Ľ.
‚ĚĖ
1 Anat. et cour. Partie ant√©rieure et sup√©rieure de l'enc√©phale des vert√©br√©s form√©e de deux h√©misph√®res c√©r√©braux et de leurs annexes (m√©ninges). || Du cerveau. ‚áí C√©r√©bral, et l'√©l√©ment c√©r√©bri-. || Le cerveau est l'organe essentiel du syst√®me nerveux central. ‚áí Enc√©phale; bulbe, cervelet, p√©doncule (p√©doncules c√©r√©braux). || Le cerveau est un visc√®re. || Conformation ext√©rieure du cerveau (‚áí H√©misph√®re, lobe; circonvolution, scissure). || Enveloppe osseuse du cerveau. ‚áí Cr√Ęne. || Membranes du cerveau. ‚áí M√©ninge; arachno√Įde, dure-m√®re, pie-m√®re. || Anatomie du cerveau¬†: corps calleux, trigone c√©r√©bral, cloison transparente (ou septum lucidum), ventricules lat√©raux et moyens, √©pendyme, infundibulum, formations choro√Įdiennes, glande pin√©ale ou √©piphyse, noyaux gris centraux, capsule interne, substance blanche‚Ķ || Ang√©iologie du cerveau¬†: art√®res c√©r√©brales, choro√Įdiennes; veines c√©r√©brales, veines de Galien‚Ķ || Localisations sensorielles du cerveau (‚áí Sensorium). ‚ÄĒ Cerveau ant√©rieur, moyen, post√©rieur¬†: parties du cerveau qui d√©rivent des v√©sicules c√©r√©brales (ant√©rieure, moyenne, post√©rieure) de l'embryon.
‚ô¶ Cour. L'ensemble de l'enc√©phale. ‚áí T√™te; ciboulot (fam.); ‚Üí 1. Pens√©e, cit.¬†14. ‚ÄĒ ‚ėĎ Loc. Transport au cerveau; syn. vieilli de congestion c√©r√©brale. || Commotion, congestion, l√©sion du cerveau (‚áí C√©r√©bral). || Tumeur au cerveau. ‚ÄĒ Vx. || Les cases du cerveau.
1 (‚Ķ)¬†le cerveau a la pens√©e, le cŇďur a l'amour, le ventre a la paternit√© et la maternit√©.
Hugo, Shakespeare, I, II, II, 12.
2 (…) parce qu'un employé de chez vous a commis une extravagance sous le coup d'un transport au cerveau (…)
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 6e tableau, II, p. 68.
3 (…) les adversaires mêmes du matérialisme ne voient aucun inconvénient à traiter le cerveau comme un récipient de souvenirs.
H. Bergson, Matière et Mémoire, p. 68.
4 Le cerveau, dit Bergson, est simplement un organe de transmission entre l'esprit et les organes moteurs.
A.¬†Maurois, √Čtudes litt√©raires, t.¬†I, Bergson, II,¬†p.¬†165.
5 Il a parl√© lui-m√™me des ¬ę tiroirs de son cerveau ¬Ľ qu'il ouvrait l'un apr√®s l'autre et dans chacun desquels, presque √† volont√©, il trouvait ce qu'il cherchait.
Louis Madelin, De Brumaire à Marengo, VI, Bonaparte, p. 88.
5.1 Il n'est pas exclu que le cerveau soit seulement notre intermédiaire entre l'inconscient et le monde extérieur, qu'il lui prend sous forme d'impressions et qu'il lui rend sous forme d'expressions (…)
Jean Delay, la Psycho-physiologie humaine, p. 61.
♦ Par ext. (Par suite de l'ancienne croyance à une communication entre les fosses nasales et le cerveau). || Rhume de cerveau : inflammation de la muqueuse nasale (⇒ Coryza).
‚ô¶ Cerveau d'animal. ‚áí Cervelle. || Le cŇďnure, parasite du cerveau du mouton.
♦ Par analogie. || Le cerveau endocrinien : l'hypophyse (cit. 1).
2 (1175, cervel). Le si√®ge de la vie psychique et des facult√©s intellectuelles. ‚áí Esprit, intelligence, raison, t√™te; cervelle. || Un cerveau √©troit, born√©, limit√©, st√©rile. || Un cerveau puissant, bien organis√©, bien fait, subtil, productif, inventif. || Le cerveau de qqn, son cerveau. || Il a un bon cerveau, qui fonctionne bien. || Son cerveau travaille. ‚ÄĒ ‚ėĎ Fam. Avoir le cerveau troubl√©, d√©rang√©, brouill√©, f√™l√©, timbr√©¬†: √™tre fou. ‚ÄĒ ‚ėĎ Se creuser le cerveau¬†: chercher avec acharnement, m√©diter profond√©ment et avec peine (cf. Se casser la t√™te; se creuser les m√©ninges). || Faire travailler son cerveau. || Bourrer le cerveau de qqn de mensonges. ‚áí Cr√Ęne; ‚Üí (fam.) Bourrer le mou. || Se dess√©cher, s'alambiquer le cerveau. ‚ÄĒ ‚ėĎ Monter au cerveau¬†: griser. || Vin qui monte au cerveau. || Son succ√®s lui monte au cerveau. ‚ÄĒ ‚ėĎ Loc. Lavage de cerveau¬†: action psychologique ou physique sur qqn, et propre √† alt√©rer ou annuler son comportement, sa mentalit√© propres.
6 Il vous a vue deux fois; vous êtes demeurée dans son cerveau comme une divinité (…)
Mme de Sévigné, 1220, 28 sept. 1689.
7 Le cerveau br√Ľl√© par le raisonnement a soif de simplicit√©, comme le d√©sert a soif d'eau pure.
Renan, Souvenirs d'enfance…, Préface, p. 12.
8 (…) le cerveau en feu (…)
M. Barrès, la Colline inspirée, II, p. 28.
9 Le cŇďur, d√®s qu'il s'en m√™le, engourdit et paralyse le cerveau.
Gide, les Faux-monnayeurs, I, XVIII, p. 203.
9.1 Nous voulons, tant ce feu nous br√Ľle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?
Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !
Baudelaire, les Fleurs du mal, ¬ę Tableaux parisiens ¬Ľ, CXXVI.
‚ô¶ Par m√©tonymie. D√©signe la personne elle-m√™me. || C'est un cerveau faible; d√©rang√©; un pur cerveau. ‚ÄĒ ‚ėĎ Cerveau br√Ľl√© (‚Üí Br√Ľler, cit.¬†56.1 et supra). ‚ėĎ Un cerveau creux¬†: un visionnaire. ‚ÄĒ (1586, in D. D. L.). Absolt. || C'est un cerveau¬†: un homme d'une grande intelligence.
9.2 Selon les prudents cerveaux,
Le mari, dans ces cadeaux, (les repas qu'on donne aux champs)
Est toujours celui qui paye.
Moli√®re, l'√Čcole des femmes, III,¬†2.
3 (1808). En r√©f√©rence aux fonctions du cerveau. Organe central, organe de direction. ‚áí Centre. || Cet homme est le cerveau de la coalition. || C'est le cerveau de la maison. || Le cerveau d'une bande de malfaiteurs, d'un gang. ‚ÄĒ (Choses). || La capitale est le cerveau du pays.
10 L'état-major est vraiment un cerveau sans lequel aucune action des bataillons n'est possible.
A. Maurois, les Silences du colonel Bramble, XXIV, p. 242.
♦ (1954). Fig. (non scientifique). || Cerveau électronique : appareil effectuant automatiquement des opérations complexes portant sur de l'information. ⇒ Ordinateur; cybernétique, et l'homonyme servo-.
‚ĚĖ
D√ČR. et COMP. Cervelet, √©cervel√©, d√©cerveler. ‚ÄĒ Arri√®re-cerveau. ‚ÄĒ V.¬†Cervelle.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cerveau ‚ÄĒ CERVEAU, s. m. CERVELLE, s. f. Substance molle enferm√©e dans la capacit√© osseuse de la t√™te, et qui est nn des principaux organes de la vie. Cerveau froid, humide, sec. Avoir le cerveau d√©bile, d√©bilit√©, dess√©ch√©. L humidit√©, la s√©cheresse du… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie Fran√ßaise 1798

  • cerveau ‚ÄĒ CERVEAU. s. m. La partie interieure de la teste contenu√ę dans le crane, laquelle est le principe du mouvement & du sentiment. Cerveau froid, humide, sec, debile, debilit√©, dessech√©. l humidit√©, la secheresse de cerveau. les ventricules, la… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • Cerveau ‚ÄĒ Outre la R√©union, c est en Seine Maritime et dans l Yonne que le nom est le plus r√©pandu. Variantes : Cerveaux (974, 02), Cervaux (02). Difficile d y voir le surnom d un marchand de cervelle ou d abats, comme le propose M.T. Morlet. Deux… ‚Ķ   Noms de famille

  • Cerveau ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Cerveau (homonymie). Cerveau d un chimpanz√©. Le cerveau est le principal organe du syst√®me nerveux des ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • cerveau ‚ÄĒ (s√®r v√ī) s. m. 1¬į¬†¬†¬†Masse de substance nerveuse qui occupe la cavit√© du cr√Ęne chez l homme et les animaux vert√©br√©s, et est un des principaux organes de la vie. Le cerveau est le centre des sensations et le si√©ge des penchants, de l intelligence… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • CERVEAU ‚ÄĒ s. m. Masse de substance molle, enferm√©e dans la capacit√© osseuse du cr√Ęne, et qui est un des principaux organes de la vie. Le cerveau est regard√©, par les physiologistes, comme l organe de la pens√©e. Anatomie du cerveau. Avoir le cerveau d√©bile ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CERVEAU ‚ÄĒ n. m. Masse de substance nerveuse enferm√©e dans la capacit√© osseuse du cr√Ęne et qui est un des principaux organes de la vie. Anatomie du cerveau de l‚Äôhomme, d‚Äôun oiseau, d‚Äôun poisson. La capacit√© du cerveau. Cette blessure lui a d√©couvert le… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cerveau ‚ÄĒ nm. => Cervelle ‚Ķ   Dictionnaire Fran√ßais-Savoyard

  • Cerveau Humain ‚ÄĒ Cerveau Pour les articles homonymes, voir Cerveau (homonymie). Demande de traduction ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cerveau humain ‚ÄĒ Cerveau Pour les articles homonymes, voir Cerveau (homonymie). Demande de traduction ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.